Infos Pratiques

Décalage horaire : GMT + 3

+ 1 heure avec la France durant l’été français : 9h à Paris, 10h à Antananarivo.
+ 2 heures avec la France durant l’hiver français : 9h à Paris, 11h à Antananarivo.

Téléphone

Indicatif téléphonique : + 261

Comment appeler Madagascar depuis l’Europe ?
00 261 20 + code région + les 5 chiffres de votre correspondant s’il s’agit d’un poste fixe.
Si vous devez appeler un portable "malgache" depuis l ‘Europe : 00 261 suivi de l’identifiant de " l’opérateur local " et du numéro de votre correspondant, sans le zéro.
Si vous devez appeler un portable « européen » depuis Madagascar : 00 + indicatif du pays d’origine du portable + numéro du correspondant sans le zéro.

Comment appeler la France depuis Madagascar ?
* en automatique : 00 33 + numéro de votre correspondant (sans le 0 au début)
* par l’opérateur : 10 + demander le pays et le numéro de votre correspondant

Monnaie

Ariary (Ar) et/ou franc malgache (FMG)
Taux de change : 1 €UR = 2 900 Ariary (MGA) au taux de change du 01/08/2013

Le franc malgache (FMG) était jusqu’en 2002, la monnaie officielle. Depuis cette date, la nouvelle présidence a souhaité réinstaurer la monnaie traditionnelle malgache appelée « Ariary ». La correspondance chiffrée entre les deux monnaies est la suivante : 1 Ariary = 5 FMG.
La carte de crédit (essentiellement la VISA mais aussi MASTERCARD) est acceptée à Madagascar de façon restreinte : son utilisation se résume aux hôtels de standing international, aux banques dans la capitale et en province et aux boutiques de luxe.
Il est facile en revanche de retirer de l’argent avec sa carte de crédit dans les grandes agglomérations puisque la plupart des banques disposent de distributeurs de billets. Par conséquent, nous vous recommandons tout de même d’apporter des espèces (de préférence en EUR ou USD) qui devront être changées dans la capitale avant le départ en circuit. L’échange des travellers chèques est possible mais reste restreint et compliqué

Transport terrestre (Routes et distances)

Toutes les routes ne sont pas goudronnées mais depuis quelques années, de gros efforts de la part du gouvernement malgache sont faits pour améliorer l’infrastructure routière nationale (plus de 8000 km de route ont été rénovés entre 2002 et 2006) prioritairement sur les 4 grands axes principaux (N-S-E-O). Selon le circuit choisi, il y aura des étapes de pistes qui impliqueront de se déplacer systématiquement en véhicule tout terrain 4x4. A certains endroits, une étape de 50 km seulement peut donc être relativement longue. De même, il faut savoir que les routes goudronnées ne sont pas des autoroutes et les durées de trajets à prévoir restent donc un peu plus longues qu’en Europe pour une même distance kilométrique.

Hébergement

Madagascar dispose d’infrastructures hôtelières qui suivent les normes internationales. Certains hôtels de luxe et grands resorts sont comparables à ceux d’autres destinations de l’Océan Indien. Les « hôtels de Vazaha » (littéralement les «étrangers») qui ont été ouverts par des occidentaux amoureux du pays, allient confort, authenticité et accueil personnalisé.
Les hôtels typiquement malgaches, mais également indiens, sont souvent plus simples et meilleurs marchés. Ils compensent leur confort relatif par une architecture ou une situation souvent exceptionnelles. Dans certains endroits de la côte, on trouve des chambres aménagées dans des bungalows construits en matériaux végétaux, s’intégrant remarquablement à l’environnement.
D’une manière générale, le respect de l’environnement prime désormais dans les nouvelles réalisations qui font de plus en plus appel à des méthodes modernes d’apport d’énergie ( solaire, éoliennes ) ou de retraitement des eaux usées.

La classification des hôtels à Madagascar ne correspond pas toujours aux normes internationales. Ainsi, un hôtel classé " trois étoiles" locales peut tout juste être l’équivalent d’un hôtel " une étoile " européen ou français. En effet, la plupart des hôtels que nous vous proposons ont été sélectionnés avec soin en tenant compte des critères suivants : hygiène, sécurité, qualité de service (accueil, hébergement et restauration), environnement…

Gastronomie

Madagascar est le lieu rêvé pour découvrir une cuisine variée qui conjugue merveilleusement les aliments de base avec des saveurs délicieuses et uniques : le riz est à la base de tout repas malgache digne de ce nom ! Les accompagnements divers et variés permettent de le décliner à volonté et de varier ainsi les plaisirs : associé à du poisson, du poulet, du porc et pourquoi pas du zébu grillés, frits ou en sauce, les saveurs asiatiques sucrées-salées et les plats de nouilles chinoises ravissent les inconditionnels de découvertes culinaires ! Le plat le plus typique est sans conteste le "romazava," ragout à base de feuilles vertes appelées brèdes mafana au goût surprenant et relevé. Il est accompagné de viande de zébu longuement mijotée. Autre grand classique : le ravitoto, préparé à base de feuilles de manioc pillées proche des épinards, et de viande de porc... Un vrai régal !
Il faut savoir que chaque région affiche sa spécialité : les poissons sont rois au Sud-Ouest, les langoustes et les crabes à Fort Dauphin et Nosy Be, le Nord et l'Est excellent dans les spécialités à base de lait de coco ou de vanille, se rapprochant ainsi de la cuisine créole et polynésienne. Madagascar est aussi une gigantesque corbeille de fruits et légumes ! Patates douces, pommes, raisins, fruits de la passion, mangues, bananes, ananas, abricots, prunes, pêches, asperges et, surprise oblige, manioc....A ne rater sous aucun prétexte ! De même, pour tous ceux dont la gourmandise rêve de saveurs typiques de la métropole, qu'ils n'hésitent pas à se laisser tenter par le foie gras malgache, de canard exclusivement, qui ferait pâlir tout le Sud Ouest de la France, ainsi que les civets de sanglier accompagnés de petits vins locaux tels le blanc du Betsileo, digne des meilleurs cépages de notre hexagone !

Très cosmopolite, Madagascar regroupe une infinité de restaurants offrant des spécialités très diversifiées pour tous les goputs et toutes les envies (cuisine européenne, asiatique, indienne…) ainsi bien sûr que les plats typiques locaux tels que le ravitoto, le romazava. La viande de zébu est cuisinée sous toutes ses formes ainsi que les poissons et les fruits de mer…

Outres les divers boissons minérales ( plates ou gazeuses) l’île est réputée par sa bière fabriquée dans la région d’Antsirabe et de Diego Suarez, la THB (Three Horses Beer) ou de Diego Suarez, ainsi que pour le rhum « Dzamandjary » de la région de Nosy Be et de Brickaville ou Ambilobe.

L’électricité

Les prises sont les mêmes qu’en France, le courant est de 220 volts. Une lampe de poche est parfois utile, car certaines régions sont parfois limitées en terme d’électricité, et même si certains hôtels se sont équipés de générateurs, il peut y avoir durant quelques minutes de brèves petites pannes.

Bagages

Les parcs et réserves de l'île se prêtent largement à des randonnées et la nature malgache à des bivouacs.
Puisqu’il fait presque toujours chaud à Madagascar, il est conseillé de porter des vêtements larges et légers, si possible en coton pour favoriser la circulation. Une "petite laine" ou polaire pour le soir peut s’avérer utile.
Si vous voyagez durant l’hiver austral (de juin à août), prévoyez des vêtements chauds pour les matinées et les soirées.

N’oubliez pas d’apporter lunettes de soleil, crème solaire, éventuellement un chapeau (sauf si vous en achetez un sur place), des chaussures confortables ou une bonne paire de chaussures de marche si vous prévoyez de faire des randonnées ou trekkings et un "k-way " en période des pluies ainsi qu’un petit sac à dos.
Pensez à emporter un petit cadenas pour fermer soigneusement vos bagages, votre pharmacie personnelle, des photocopies des billets d'avion, passeport, visa et récépissés comportant les numéros des chèques de voyage

Photos

Nous vous recommandons d‘emporter avec vous tous les accessoires nécessaires à l’utilisation de vos matériels et surtout d’emmener des réserves de pellicules ou de cartes mémoire, mais aussi de piles, batteries et chargeurs.

Si vous souhaitez photographier des personnes, il faut toujours penser à demander à la personne concernée avant de prendre la photo, en particulier les adultes. Certains endroits à Madagascar sont considérés comme « fady » (ce qui signifie « tabou - sacré »). Il est important pour les malgaches que vous respectiez ces us, nous vous recommandons alors de vous renseigner au préalable pour une éventuelle prise de vue de ces lieux.

Dons et cadeaux

Madagascar est un pays pauvre où un bon nombre d’habitants vit en dessous du seuil de pauvreté ; tout ce que vous pourrez donc apporter dans vos bagages en petits cadeaux sera immanquablement très apprécié. Mais si vous souhaitez faire de petits cadeaux, c'est aussi bien de les acheter sur place car cela profite à l'économie du pays et aux populations locales. Notamment cahiers, stylos, ou autres fournitures scolaires souvent très demandées.

Si vous envisagez d’apporter sur place des vêtements, des fournitures scolaires (stylos, cahiers, crayons, gommes, etc.), nous vous recommandons de les remettre plutôt à votre guide qui saura les remettre aux intermédiaires concernés pour les redistribuer correctement aux enfants (afin d’éviter des réflexes de quémandage auprès des visiteurs étrangers).

Artisanat Local

Madagascar vous propose un artisanat riche et varié :
- Sculpture du bois Zafimaniry à Ambositra, objets en bois de Palissandre , Ebène et bois de rose
- Papier Antaimoro décoré de fleurs séchées : cartes de vœux, carnets de voyage, albums et cadres photos…
- Pierres semi-précieuses d’Antsirabe (quartz, grenat, tourmaline, amétiste..) ou précieuses ( saphir, rubis, émeraude) de la région d'Ilakaka.
- Instruments de musiques en bois (valiha, sorte de harpe locale, kabosy,…)
- Objets miniatures en cannette et boites de conserve (pousse-pousse, taxi-brousse, voiture 2CV, vélos…)
- Objets en raphia (chapeaux, sacs et paniers, sets de tables, nattes et tapis…)
- Lamba, sorte de pagne / paréo aux couleurs locales et motifs de vie quotidienne malgache
- Objets en fer forgé (miroirs, abat-jour, porte-encens…)
- Bracelets et autres bijoux en argent
- Bouteilles remplies de sable multicolore de Majunga,
- Broderies et nappes crochetées de Antsirabe, Antananarivo et Nosy Be,
- Vannerie et marqueterie en cuir et corne de zébu
- Variété d’épices : poivre noir et vert, clou de girofle, cannelle, curry, safran et vanille (limité à 2kg de vanille , 3kg d'épices diverses, 2 litres de rhum par visiteur )

Attention: il existe des règles sur l'exportation d'un certain nombre de produits ainsi que des interdictions absolues. Ces règles sont précisées aux voyageurs dans un petit livret intitulé "PASSEPORT" qui est remis systématiquement à bord des avions avant le débarquement à Madagascar. Nous vous incitons à le CONSERVER avec vous durant votre séjour.

Voici les principales, à titre d'exemple :

Interdiction d'exportation absolue : Oeufs d'Oepernys, gros coquillages en général, faune et flore, carapaces de tortues.

Exportations nécessitant une autorisation administrative et/ou une facture d'achat: tout objet en bois; l'ensemble des pierres précieuses ou semi-précieuse, taillées ou brutes, montées ou non; tous bijoux en or ou argent même sans incrustations de pierres.

L’Office National du Tourisme de Madagascar

www.madagascar-tourisme.com